Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 07:54

In the walnut T.1

  Nom du titre en V.O : Kurumi no naka

Nom du titre en V.F : In the walnut

Auteur : Toko Kawai

Date de parution : 2012

Edtions : Taifu Comics

 

 

Ma note : love

 

 

 

Résumé

Que peuvent avoir en commun Hideo Tanizaki, un galleriste, et Sonei Nakai, un réalisateur naïf ? Tout d'abord, ils ont le même âge, 24 ans. Ensuite, ils sont diplômés de la même école d'art. Leur seule différence est le « léger » penchant de Tanizaki pour la contrefaçon d'œuvres d'art, différence que Nakai compte bien corriger rapidement.


Mon avis

Tanizaki est propriétaire de la gallerie d'art "In the Walnut". A travers plusieurs petites scènes, on suit l'histoire de Tanizaki et Nakai, un jeune homme du même âge, étudiant en cinéma.
Le manga présente trois petites histoires indépendantes les unes des autres mais ayant les mêmes personnages. Dans la première, il est question d'un tableau volé dans un musée, la seconde met en scène des oeuvres de Paul Klee, et dans la dernière, il est question d'une mise en scène où un homme tente de se jouer de Tanizaki pour se venger.

Des trois histoires, celles qui m'ont le plus touchées, sont les deux premières. L'auteur décrit les sentiments d'une façon vraiment poignante, si bien qu'il est difficile de ne pas se sentir touché par l'intensité du texte. L'amour que ressent Kusama pour Shiina, est juste magnifique et tellement fort qu'il en est presque palpable. Et les morceaux de lettre que l'on peut lire au milieu des graphismes sont eux aussi criant d'un amour débordant. La profondeur des sentiments décrits est vraiment bouleversante.
Dans la seconde, on fait la connaissance de Ryôta, un petit garçon qui tente désespérément de trouver un tableau des anges de Paul Klee. On apprend plus tard que c'est pour sa soeur jumelle qui est en train de perdre l'usage de ses yeux.
Une fois encore, la puissance des sentiments est étonnante. On ressent parfaitement la détresse et la culpabilité de Ryôta vis-à-vis de la maladie de sa sœur. Ca en est bouleversant.

Les personnages sont eux aussi très bien travaillés. Complexe et recherchés ils ont un tempérament qui leur est propre. Tout oppose Tanizaki et Nakai. L'un est expressif et débordant de vitalité, l'autre négligé et taciturne. Mais derrière ses airs négligés, Tanizaki dissimule un cœur en or.
La relation entre Tanizaki et Nakai est elle aussi très belle. On voit que les sentiments qui les unissent sont très profonds, même si à première vue, ils n'ont pas l'air très proche. La fausse distance qui les sépare dissimule un couple uni et soudé.

De plus, l'auteur aime l'art et cela se ressent. Perso, je n'y connais absolument rien en art et pour moi, tout ce qui s'y rapporte relève du chinois. Cependant, la passion et l'enthousiasme que l'auteur met dans ce manga sont vraiment convainquant. Si bien que l'on en oublie notre manque de culture et qu'on se laisse entraîner dans l'histoire avec aisance.

Avec In the walnut, Toko Kawai nous présente une oeuvre de toute beauté. Un premier tome des plus réussit ! Certainement le plus beau manga que j'ai pu lire de cette auteur. C'est avec impatience que j'attends la suite.
.
52livr10 Abécédaire du mangaphile

Partager cet article

Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas yaoi
commenter cet article

commentaires