Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 15:53

Chi--une-vie-de-chat-T.1.jpg

Nom du titre en V. O : チーズスイートホーム

Nom du titre en V.F : Chi, une vie de chat

Auteur : Konami Kanata

Date de parution : 2010

Editions : Glénat

 

 

Ma note : notation etoiles 5

 

 

Résumé

Un petit chat gris, ayant perdu sa maman chatte lors de la promenade, rencontra un étrange petit garçon en pleurs en tombant de l'aire de jeux, allongé au parc, le petit chaton, épuisé sous l'herbe, avait maintenant été recueilli chaleureusement par une petite famille sympa, le seul problème, c'est qu'en général au Japon, les animaux ne sont pas autorisés dans leur immeuble, ils essayent de trouver un nouveau foyer en le donnant à une autre propriétaire, mais cela va révélé une tâche très difficile de s'occuper d'un chat errant, seulement : cette famille de bonté décidèrent de le bâtir un nouveau prénom pour lui, le petit chaton s'appellera donc aujourd'hui : "Chi", et son évolution au fil des jours, au sein de sa nouvelle famille adorée.
Chaque histoire courte marque un petit moment, traçant dans cette vie de chat : Chaleur du soleil, douceur des caresses, onctuosité du bon lait pour chatons, et surtout... bêtises en pagaille...


Mon avis

J'avais repéré ce manga lors d'un tour en librairie et il m'avait tout de suite plus. Du coup, j'ai profité du challenge L'abécédaire du mangaphile pour me le procurer et le lire entièrement. Et je ne le regrette absolument pas ! Ce manga est un concentré de bonne humeur et de rigolades.

La famille Yamada trouve un chaton perdu qu'ils ramènnent chez eux. On suit alors les mésaventures et les déboires du petit chat, prénomé "Chi" qui lentement, va découvrir sa nouvelle famille et se familiariser à son nouvel environnement loin de sa mère...

Le livre se compose en plusieurs chapitres ayant tous un thème différent. Aussi, on retrouve Chi dans différentes situations, comme par exemple, le premier bain ou la première visite chez le vétérinaire. Pour les personnes ayant des chats, vous retrouverez sans problème des situations auxquelles vous avez déjà sans doute été confronté avec votre animal. C'est ce côté là que j'ai trouvé vraiment bien fait et surtout très réaliste.
De plus, l'auteur nous offre une bonne dose de fous rires ! Pour cela, il suffit d'observer les illustrations et imaginer votre propre chat à la place de Chi et là, je vous le garantie, c'est la rigolade assurée !
Comme tous les chatons, Chi enchaîne bêtise sur bêtise, mais c'est ce qui la rend tellement attachante !

Les dessins sont classiques et simples et pourtant, l'auteur parvint à donner à Chi des expressions qui sont à mourir de rire ! Les décors sont eux aussi très simples et sans détails inutiles. Par contre, petite particularité c'est que toutes les pages sont en couleur, ce qui aurait plutôt tendance à faire penser à une BD format poche qu'à un manga.
Ludique, il plaira autant aux enfants qu'aux adultes. De plus, le peu de dialogue qu'il contient se lit très aisément, du coup, un enfant qui apprend à lire peut sans problème le lire seul. Seul petit bémol, le prix ! 10 € pour un manga c'est quand même pas donné ! D'autant plus qu'il se lit très vite !

Amoureux des félins, ce livre est fait pour vous ! Humour et tendresse sont au rendez-vous pour une lecture qui ne laissera personne indifférent !


 52livr10 Abécédaire du mangaphile

Repost 0
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 18:26

Crimson spell T.1

Nom du titre en V.O : クリムゾン・スペル

Nom du titre en V.F : Crimson Spell

Auteur : Ayano Yamane

Date de parution : 2012

Editions : Asuka

 

 

Ma note : love

 

 

Résumé

En sortant de son fourreau l'épée légendaire de la famille royale, le prince Valdrigr a été frappé par une incroyable malédiction qui le change en démon.
Seul le séduisant mage Halvir est assez puissant pour dompter l'effroyable créature avec qui il partage désormais son enveloppe charnelle.
Ensemble, ils partent en quête d'une solution, au cours d'un périple semé d'embûches...


Mon avis

Crimson spell est le premier manga de Yamane Ayano que j'ai découvert, il y a quelques années de cela déjà, sur un site de scantrad. J'avais tellement aimé ce début de série que je m'étais procuré les deux premiers tomes dans leur version anglaise. Je vous laisse imaginer l'excitation et le bonheur qui ont été les miens lorsque j'ai appris qu'Asuka l'avait licencié !

Pour protéger sa famille et son peuple d'une attaque de créatures magiques, le prince Valdrigr s'empare de l'épée légendaire de sa famille. Ce faisant, il se retrouve prisonnier d'une terrible malédiction qui le change en démon. Vald entreprend alors un voyage pour trouver Halvir, un mage qui, il l'espère, pourra lever la malédiction. Ensembles, ils partent en quête d'une solution pour rendre son humanité à Valdrigr..

Crimson spell, c'est avant tout une fabuleuse histoire d'héroïc fantasy sur fond de boy's love. L'auteur nous invite dans un monde où magie et humains se cotoient, entourés de créatures fantastiques, de dragons et de malédictions.
Dès les premières pages de ma lecture, j'ai immédiatement adhéré à l'histoire et au côté fantasy plutôt inovant pour un yaoi. J'ai trouvé original le thème de l'épée maudite porteuse de malédiction. Et si l'on arrive à craindre les clichés typiques du genre, rapidement l'auteur nous dévoile son talent et nous prouve que la suite se révèlera tout sauf stéréotypée. Après un début léger, bien que déjà dans le feu de l'action, on se retrouve précipité au coeur d'un scénario audacieux et recherché et aux personnages développés et intriguants. Une histoire palpitante où l'action et le suspense sont au rendez-vous du début à la fin.

De leur côté, les personnages sont tout aussi intéressants que l'histoire en elle-même. Le prince Valdrigr semble être tout ce qu'il y a de plus simple et sans histoire, jusqu'à ce qu'il se retrouve subitement frappé de cette malédiction. A partir de cet instant, sa vie bascule et sa rencontre avec Halvir va radicalement bousculer toutes ses convictions et ce en quoi il croyait.
Halvir quant à lui est un magicien de grande renommée, mais tout ce qu'il y a de plus énigmatique et mystérieux. Cependant, on en apprend un peu plus sur lui par la suite, notamment sur sa jeunesse et sur les raisons qui l'ont poussé à s'exiler. C'est le personnage que je préfère. C'est sans doute son côté imbu de lui-même et quelque peu excentrique qui en font un personnage attachant. Si au départ il ne s'intéressait à Vald uniquement pour son pouvoir et dans l'espoir de s'approprier l'épée, petit à petit, il en vient à s'attacher vraiment à lui et à veiller sur lui par inquiétude pour sa personne et non pour le démon qui est en lui et les pouvoirs magiques qui sont maintenant les siens.

Côté graphismes, autant dire que je suis carrément fan ! Le style de dessin de l'auteur est doux et délicats et il en est de même pour beaucoup de ses personnages qui abordent des traits fins et androgynes. Les décors sont soignés et détaillés ce qui ajoute à la qualité des illustrations. Même les scènes de sexe sont d'une remarquable précision et assez osées sans pour autant tomber dans le vulgaire. Ce sont ces mêmes scènes qui en font un manga strictement réservé aux majeurs.

Bref, vous l'aurez compris, Crimson spell, à l'égal de Haru wo Daite Ita, a été et reste un gros coup de coeur ! Et si vous aimez à la fois la fantasy et le Boy's love, alors ce manga est fait pour vous !

 

.
52livr10 Abécédaire du mangaphile

Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas yaoi
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 09:10

rebelle-xl

 

 

 

Nom du titre en V.O : Brave

Nom du titre en V.F : Rebelle

Réalisé par : Les studios Disney Pixar

Sorti le : 1er aout 2012

 

 

 

Ma note : love love

 

 

 

Résumé

 

photo-Rebelle-Brave-2012-1 

Depuis la nuit des temps, au cœur des terres sauvages et mystérieuses des Highlands d'Ecosse, récits de batailles épiques et légendes mythiques se transmettent de génération en génération. Merida, l'impétueuse fille du roi Fergus et de la reine Elinor, a un problème... Elle est la seule fille au monde à ne pas vouloir devenir princesse ! Maniant l'arc comme personne, Merida refuse de se plier aux règles de la cour et défie une tradition millénaire sacrée aux yeux de tous et particulièrement de sa mère. Dans sa quête de liberté, Merida va involontairement voir se réaliser un vœu bien malheureux et précipiter le royaume dans le chaos. Sa détermination va lui être cruciale pour déjouer cette terrible malédiction.
.
.
 
Mon avis
.
.
Depuis que j'ai vu la bande annonce anglaise de ce film, je ne rêvais que d'une chose, le voir au cinéma ! Et ce soir, c'est chose faite ! après avoir batailler pour trouver une seance qui ne soit pas en 3D (oui je fais partis de ces quelques personnes en voie d'extinction qui boycotte le 3D), j'ai enfin pu le voir. Et je dois dire que je suis juste bluffée ! Ce dessin animé est absolument magnifique !

3889 watermark 600x rebelle-brave-photo-2 Merida est une jeune fille fougueuse et indépendante qui rêve de liberté. Mais ce rêve lui échappe le jour où sa mère lui annonce ses futurs fiancailles avec l'un des fils des trois chefs de clans venus spécialement pour l'occasion. Celui qui remportera le tournois se verra accorder la main de Mérida.
Mais les choses ne se passent pas comme prévues et Mérida se rebelle contre l'autorité parentale. Pour accéder à la liberté tant rêvée, Mérida devra faire preuve de courage et de bravoure pour affronter le destin qui s'offre à elle et menace de détruire tout ce qui lui est cher. Mérida devra alors accepter et réparer ses erreurs pour modifier son destin et gagner ce qu'elle désir le plus au monde, sa liberté ! 

J'ai trouvé ce film vraiment formidable et riche en émotions. J'ai même versé ma petite larme à la fin ! Certaines scènes sont tout simplement extraordinaires. Les studios Pixars nous offrent là un film de toute beauté. Des scènes époustoufflantes, un décors enchanteur, un graphisme étonnant de réalité et une musique sublime, bref, tout pour plaire ! Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et la fin est arrivée bien trop rapidement à mon goût.
De plus, ce film contient tous les ingrédients nécessaire pour un bon film, qu'il soit d'animation ou non : de l'humour, de l'émotion, de l'amour, de l'aventure ! Rebelle est un film émouvant qui fait passer du rire aux larmes et m'a émue comme raremment un film l'a fait ! Comme tous les dessins animés, il contient une morale joliment amenée qui m'a vraiment touchée. rebelle-de-mark-andrews-et-brenda-chapman-10721561hbjlv_171.jpg
Le fait que, mère et fille ne se comprennent qu'au plus fort de leurs différences ajoutent à la beauté de certaines scènes. Ce n'est qu'à ce moment là qu'elle arrivent à communiquer et surtout à ce comprendre, et ce, en dépit des barrières qui les séparent.
J'ai trouvé ça vraiment magnifique ! Un film qui fait réfléchir sur l'importance que peut avoir des actes ou des paroles, que rien ne doit être dit ou fait à la légère, que parfois, un simple mot peut avoir des conséquences désastreuses pour soi-même ou notre entourage. Et qu'importe les épreuves et les conflits, malgrés les désaccord, rien n'est plus fort que l'amour entre les membres d'une famille...

rebelle-brave-photo-1.jpg Il est très facile de s'identifier au personnage de Mérida. Que l'on soit enfant ou adulte, on rêve tous de liberté, de pouvoir agir à notre guise, faire ce que l'on veut quand on le veut sans avoir à suivre des règles. Comme elle, on voudrait tous être maître de notre destin et choisir le chemin que l'on veut emprunter.

Vous l'aurez compris, ce film a été un véritable coup de coeur ! Un des meilleurs dessin animés qui m'ait été donné de voir. Un pur chef d'oeuvre à découvrir et à redécouvrir sans modération !
Repost 0
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 13:11

Rules-T.1.jpg

Nom du titre en V.O :  ルールズ

Nom du titre en V.F : Rules

Auteur : Kano Miyamoto

Date de parution : 2012

Editions : Taifu

 

 

Ma note : notation etoiles 5

 

 

 

Résumé


Yuki est au lycée, il ressent un complexe d'infériorité à cause de son homosexualité. Afin d'oublier son amour pour Atori, un élève de la même classe, il passe une nuit avec Hikaru, un bisexuel un peu plus âgé que lui. Bien qu'étant déjà amoureux de quelqu'un, Yuki se sent bien dans les bras de Hikaru. Un jour, Atori les surprend en train de s'embrasser...


Mon avis

Yuki Konoe est un lycée introverti et réservé et secrètement amoureux d'Atori, un garçon de sa classe. Sachant cet amour à sens unique, Yuki tente d'oubli Atori entre les bras d'Hikaru, un garçon de quelques années son aîné qu'il à rencontré par hasard. Au fil du temps, un lien particulier se créé entre les deux garçons et bientôt, Yuki devra faire un choix...

Si la trame de l'histoire en elle-même n'a rien d'extraordinaire, le thème du triange amoureux revenant plus que régulièrement dans ce genre de manga, avec ce premier volume, l'auteur à su exploiter le fond avec habileté. En effet, si l'histoire principale tourne autour de la relation entre Yuki et Atori, l'auteur a parfaitement bien intégré un troisième personnage qui ne soit pas là pour faire potiche, mais qui tien un rôle bien réel et important. D'ailleurs, on s'en rend compte au fur et à mesure que l'histoire avance. Si au départ Hikaru n'est qu'un personnage secondaire, au fil des pages, il prend finalement la place de Atori au devant de la scène.
La relation qu'il entretien avec Yuki devient quasiment aussi importante que celle entre Yuki et Atori.

Ici, les personnages sont complexes et travaillés. Tous ne sont ni blancs ni noirs, ils ont leurs défauts et leurs qualités comme n'importe qui ce qui les rend vraiment attachant, tous autant qu'ils sont. Cependant, on ne sait pas grand chose sur eux, l'auteur laissant un voile autour de ses personnages, préférant axer son histoire sur les liens qui les lies plutôt que sur leur passé ou leur vie.
Le personnage que j'ai le plus apprécié dans ce manga est Hikaru. C'est un garçon plutôt mystérieux et un peu espiègle dont on ne sait absolument rien si ce n'est son nom et son âge. Cependant, je ne serais pas surprise que l'auteur nous en dévoile un peu plus sur lui dans les tomes à venir. Déjà l'auteur a parsemé quelques détails tout au long du livre et je ne serais pas étonnée qu'elle revienne dessus par la suite.

Ce qui m'a tout d'abord attiré dans cette série, hormis le fait que l'auteur n'est plus une inconnue pour moi, c'est la qualité du graphisme. Les personnages ont des traits très doux mais sans pour autant être androgynes. Pour ce qui est des détails, il y en a, mais pas outre mesure ce qui ne charge pas trop le dessin et rend la lecture facile et lisible.
Des scènes d'amour suffisament explicites mais pas assez pour être vulgaires ou pornographiques comme dans certains titres. Dans cette histoire, l'auteur met en avant la psychologie et la complexité des sentiments humains.

Pour conclure, je dirais que c'est le premier tome d'une série qui s'annonce très prometteuse. Le second tome est prévu pour le mois d'août et il me tarde déjà de le lire ! Bref, une très bonne découverte pour ce manga que je recommande aussi bien aux lecteurs de yaoi confirmés qu'à ceux qui découvrent juste le genre !

 

Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas yaoi
commenter cet article
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 10:29

Ilegenes-T.2.jpg

Nom du titre en V.O : Kokuyou no Kiseki

Nom du titre en V.F : Ilegenes

Auteur : Mizuna Kuwabara

Date de parution : 2012

Editions : Soleil Manga

 

 

Ma note : notation etoiles 5

 

 

Résumé

Fon, d'un tempérament solitaire et habitué à mettre une distance entre les autres et lui, s'ouvre petit à petit à son camarade chambre Jake au fur et à
mesure que les mois passent. Un soir, Fon est pris d'une crise pendant un cauchemar. Il révèle à Jake son passé et le meurtre de ses parents par des membres du marché noir. Opposé à la traite des clones, ils ont payé de leur vie leur opinion, laissant le jeune homme sous la tutelle de Littenber.
Mais alors qu'il tente de reprendre une vie normale, une voix intérieure lui rappelle son devoir de vengeance...


Mon avis

Ayant totalement accroché au premier tome de cette série, c'est avec impatience que je me suis procuré la suite. Et grand bien m'en a prit car, si le premier tome met en place décors et personnages, le second lui commence à approfondir le tout et à creuser dans le passé des personnages, dans leur vie et très vite, nous n'arrivons plus à lacher le manga.

Fon à révélé à Jake le meurtre de ses parents dont il à été témoin lorsqu'il était plus jeune. Un jour alors qu'il est de sortit sur l'île avec un groupe d'ami, Fon croit reconnaître un visage et se lance à sa poursuite. Cette rencontre inopinée va réveiller la soif de vengeance de Fon qui va alors entreprendre de retrouver cet homme par n'importe quel moyen...

Dans ce second volume, les rivalités entre les personnages sont toujours présentes, mais l'histoire évolue et se concentre davantage sur les personnages en eux-même que sur leur mésentente. Même si cela reste un point clé de l'histoire.
L'auteur nous dévoile lentement les dérives et les attrocités du marché noir de l'île et ce que les sciences et la cupidité des hommes peut parfois les pousser à faire. C'est un univers très sombre qu'elle nous offre, mettant en avant les vices de l'humanité. L'argent, le pouvoir, la cupidité, la soif de vie éternelle, voilà quelques uns des thèmes abordés dans ce manga.

Fon est un personnage complexe et intéressant. Le traumatisme qu'il à vécu plus jeune le poursuit et le hante toujours dans ses cauchemars. C'est un personnage vraiment attachant et très vite, on se rend compte que derrière la carapace qu'il s'est construit pour se protéger du monde extérieur, se cache un jeune garçon sensible et humain doté d'une détermination à toute épreuve.
Bien qu'un peu plus dans l'ombre dans ce volume, Jake est également un personnage phare. La façon dont il veille sur Fon et son côté protecteur envers lui sont trop mignon. Il n'hésite pas à suivre Fon dans ses escapades pour s'assurer qu'il ne court aucun danger.

Le mystérieux frère de Janis est également mis à l'honneur dans ce tome. Déjà dans le premier tome, j'ai trouvé ce personnage difficile à cerner, l'auteur prenant un malin plaisir à dissimuler certains indices tout en laissant planer le doute quant à ses origines. On sait qu'il cache quelque chose sans pour autant savoir quoi. Les réponses nous sont données dans ce volume. Mais pas toutes ! Quel rôle joue-t-il ? Est-il aussi innocent qu'il en à l'air ?
Au court de notre lecture, on se surprend à vouloir croire en lui, en son bon côté, tout en gardant cependant une certaine méfiance.

Pour conclure, je dirais que j'ai énormément apprécié ce second tome. De par les révélations qui nous sont faites, la fin est vraiment bouleversante. J'ai vraiment été touchée par l'histoire du frère de Janis. Mais tant de questions sont encore sans réponses... Acceptera-t-il son sort avec tant de déférence ou cela fait-il partit de son rôle ? Fon arrivera-t-il à lui faire ouvrir les yeux ?
Tant de questions dont il me tarde d'avoir les réponses !

Un second tome encore meilleur que le premier et si la cadence suit de cette manière, le troisième promet d'être fantastique !

 

Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas Shojo
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 13:36

Adekan-T.2.jpg

Nom du titre en V.O : Adekan

Nom du titre en V.F : Adekan

Auteur : Nao Tsukiji

Date de parution : 2012

Editions : Soleil Manga

 

 

Ma note : love

 

 

Résumé

Shirô, un fabricant de parapluie et ancien maître d'arme de l'ombre, rencontre Kôjirô, un lieutenant de police au sang chaud et amoureux de justice, dans un univers fantastique où l'extraordinaire surpasse bien souvent la raison. Ils se retrouvent tous les deux confrontés à une série d'incidents rocambolesques et paranormaux dans les bas-quartiers de leur ville...


Mon avis

J'ai eu grand plaisir à retrouver mes deux petits chouchous dans ce second tome, j'ai nommé Shirô et Kôjirô ! Que voulez-vous, ils sont vraiment trop attachant ! Surtout Shirô en fait ! Il me fait craquer !! Moi je vous le dis, l'attente jusqu'à la sortie du tome trois va être bien longue...

Comme pour le premier volume, ce second volet met en scène plusieurs petites histoires sans liens entre elles, mais chacune relate une enquête différente. Dans chacune d'entre elles, Shirô et Kôjirô s'associent, consciemment ou non pour chacun des protagonistes, pour élucider une nouvelle affaire. Si les enquêtes n'ont rien à voir les unes avec les autres, c'est cependant la relation entre Shirô et Kôjirô qui sert de fil rouge à l'histoire générale du manga.
De part leur personnalité complèment distinctes et opposées, le duo Shirô/Kôjirô se complète parfaitement et lorsque leur caractère aussi buté l'un que l'autre se rencontre, cela donne naissance à des scènes plutôt hilarantes ! J'aime particulièrement la tête du fier et puritain Kôjirô quand il tombe nez à nez avec un Shirô aux trois quart dénudé ! Tout simplement à mourir de rire ! Et pour les fans de yaoi, les scènes aux dialogues à double sens laissent une trèèès grande place à l'imagination !!

Lentement, les personnages apprennent à se connaître et à se faire confiance. Si nous connaissons Kôjirô pour son sens de la justice et de la droiture, Shirô quant à lui, reste un personnage très mystérieux qui semble avoir une personnalité assez confuse. Tout ce que nous savons de lui, c'est que derrière ses airs naïf et innocent, se cache un passé relativement sombre.
C'est ce que j'apprécie chez ce personnage, la complexité de sa personnalité. Un personnage à deux facettes, artisan fabricant de parapluie d'un côté, combattant hors-pair de l'autre.

Niveau histoire et graphisme, je dois dire que j'adhère toujours autant, si ce n'est plus que lors de ma lecture du tome précédent. Les enquêtes gardent cette touche de fantastique que j'ai tant apprécié dans le premier tome tout en restant à la fois vraisemblables et cohérentes. Quant au graphisme, c'est à mon sens le sommet de la perfection. Si certains peuvent trouver les pages trop chargées, moi je trouve ça juste magnifique. L'auteur nous offre des personnages plus vrais que nature tout en cultivant une certaine androgynie pour ses personnages principaux. Il n'y à qu'à regarder Shirô pour comprendre. Grand et élancé, presque trop mince, un corps fin et délicat, voici les caractéristiques de la majorité des personnages de ce manga.
L'auteur semble également mettre un point d'honneur sur les expressions des visages. Jamais encore dans un manga je n'avais vu d'expressions faciales aussi détaillées et travaillées. La folie, la tristesse, la haine, la colère, la surprise, autant d'expressions que l'auteur rend avec un savoir faire et un réalisme frisant la photographie.
Les décors quant à eux, sont tout simplement sublimes. Détaillés à outrance, complexes et recherchés. Certains diraient que "le détail tue le détail" et j'avoue que cela s'avère exact sur certaines planches. Mais sur les neuf dixièmes du manga c'est juste parfait !

Si j'ai été envoûtée par le premier tome, je suis définitivement conquise par ce second volume. Une série que je recommande vivement et dont il me tarde de lire la suite !!

 

 

Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas Seinen
commenter cet article
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 13:21

Vassalord-T.1.jpg

Nom du titre en V.O : Vassalord

Nom du titre en V.F : Vassalord

Auteur : Nanae Chrono

Date de parution : 2012

Editions : Soleil Manga

 

 

Ma note : notation etoiles 5

 

 

Résumé

Devenu un cyborg-vampire au service du vatican, Charles J. Chrishunds vit une étrange relation avec Johnny, un vampire play-boy n'acceptant aucune autorité. Cherchant à mettre fin aux exactions meurtrières de leurs congénères, ils les affrontent à travers le monde. Mais de nombreuses questions les entourent et la complexité de leur relation les entraîne souvent dans une confrontation qui finit inévitablement dans le sang...


Mon avis

Comme pour Adekan et Ilegenes, c'est par pur hasard que j'ai découvert ce manga. Du coup, je me suis laissée tentée et encore une fois, je n'ai pas été déçue.

Dès ce premier tome, l'histoire s'avère être relativement complexe. L'auteur plante ses personnages, Charles J. Chrishunds dit "Cherry", un vampire cybord au service du Vatican, dont la mission est d'éliminer la menace vampire. Néanmoins, le cyborg semble entretenir une relation particulière, avec Johnny, un vampire excentrique.

J'avoue ne pas avoir tout compris à l'histoire qui démarre sur les chapeaux de roue et nous plonge dans l'action dès les premières pages. Avec Vassalord, l'auteur nous offre un manga destiné à un public adulte. Pas tant en raison de l'histoire en elle-même, mais plutôt de la violence de certaines illustrations.

J'ai beaucoup apprécié la relation entre Charles et Johnny et les sous-entendus à connotation érotiques que laisse souvent échapper Johnny à l'attention de Charles. Certaines réflexions sont tout simplement à mourir de rire. Mais en dehors des paroles, les deux personnages ont entre eux un comportement et des gestes parfois tendres qui peuvent prêter à confusion sur la nature de leur véritable relation. Il me tarde de lire la suite pour avoir plus amples détails sur ce point qui attise ma curiosité !

Un premier tome d'une série qui s'annonce prometteuse et dont je lirais la suite avec grand plaisir.
Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas Seinen
commenter cet article
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 15:26

Ilegenes T.1

Nom du titre en V.O : Kokuyou no Kiseki

Nom du titre en V.F : Ilegenes

Auteur : Mizuna Kuwabara

Date de parution : 2012

Editions : Soleil Manga

 

 

Ma note : notation etoiles 4

 

 

Résumé

Ilegenes est une île du péché. Le territoire où la recherche génétique a connu une telle avancée que ce pays représente désormais une société à la pointe de la technologie. Les plus doués de ses habitants embrassent ainsi une carrière scientifique, les autres devant suivre une éducation martiale au sein d'une académie militaire pour pouvoir prétendre à de hautes responsabilités.
Fils de l'un des fondateurs de cette société, Fon F Littenber est le plus doué des nouveaux élèves de l'académie. Soupçonné d'avoir été génétiquement modifié, il ne recherche toutefois qu'une seule chose. Obtenir suffisamment de pouvoir pour détruire le marché noir qui gouverne l'île dans l'ombre et qui est responsable de la mort de ses parents.


Mon avis

A vrai dire, je n'avais jamais entendu parlé de ce manga. Mais dans le magasin, mon oeil à accroché la couverture que j'ai trouvé franchement trop belle. Du coup, après lecture du résumé et un feuilletage de quelques pages, j'ai ajouté ce manga dans ma pile à acheté ! Et grand bien m'en a prit, car j'ai vraiment adhéré à l'histoire, même si cela ne reste qu'un premier tome.

Ilegenes est une île réputée pour être un lieu de vice. Au milieu de toute cette noirceur, cherchant à mettre fin aux agissements du marché noir, Fon, un jeune homme soupconné d'être génétiquement modifié...

En raison de son nom et de sa supposée particularité, Fon ne se fait pas que des amis. C'est ainsi que l'on fait également la connaissance de Jake qui, au premier abord nous paraît irresponsable et immature. Cependant, c'est un personnage bien plus complexe qu'il n'y paraît et que j'ai beaucoup apprécié. Il ajoute une touche d'humour non négligeable à ce premier tome. J'apprécie également Fon, qui, à l'inverse de Jake, est un jeune homme réservé et solitaire. Son caractère froid ne l'aidera pas à se faire des amis, mais Jake est bien décidé à passer au delà des apparences pour découvrir qui est réellement Fon.
Du coup, on sent que très vite, il se forme un lien particulier entre ces deux personnages qui apprennent à se connaître et se rapprochent lentement.

L'histoire quant à elle, se met en place tout doucement. L'auteur pose le décors et les personnages sans pour autant tout nous dévoiler d'eux, nous laissant le loisir de découvrir par nous-même qui ils sont et leurs motivations.

Bref, un premier tome bien sympathique et une histoire prometteuse.
Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas Shojo
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 18:24

Elric T.1 Elric des dragons

  Nom du titre en V.O : Elric of Melniboné

Nom du titre en V.F : Elric des dragons

Auteur : Michael Moorcock

Date de parution : 2006

Editions : Pocket

 

 

Ma note : notation etoiles 5

 

 

Résumé

Melniboné, l'île aux Dragons, régnait jadis sur le monde. Désormais les Dragons dorment et Melniboné dépérit. Sur le trône de Rubis siège Elric, le prince albinos, dernier de sa race, nourri de drogues et d'élixirs qui le maintiennent tout juste en vie. La menace plane ; alors il rend visite au Seigneur du Chaos, Arioch, et conclut un pacte avec lui. Il s'engage ainsi sur le chemin de l'éternelle aventure : le Navire des Terres et des Mers le porte à la cité pestilentielle de Dhozkam, et son destin le pousse à franchir la Porte des Ténèbres ; au-delà, deux épées noires attendent leur maître et leur victime...


Mon avis

J'avais déjà lu ce premier tome du Cycle d'Elric il y a quelques années sans jamais continuer. Et là, l'envie m'a pris de me replonger dans cette histoire. Du coup, j'ai relu ce livre afin de me replonger dans l'histoire et en profiter pour le chroniquer, chose que je n'avais pas faite à l'époque.

Elric est Empereur de Melniboné, l'Île des dragons, qui fût jadis le plus puissant et le plus glorieux des royaumes. A présent décadente, elle a perdue sa gloire d'antan et dépérie au fil des années. Au pouvoir, le prince albinos doit faire face aux adversaires qui se dressent sur son chemin et revendiquent la légitimité de son règne.
Elric conclu alors un pacte avec Arioch, le Seigneur du Chaos et part à la recherche des épées runique, Mournblade et Stormbinger...

Le livre en lui-même n'est pas très gros, à peine 180 pages. Mais ce sont 180 pages intenses. L'auteur ne s'encombre pas de détails et va droit à l'essentiel. Dans ce livre, pas de descriptions à outrance, ni de dialogues inutiles. Du coup, il se lit rapidement mais sans pour autant être inintéressant. Bien au contraire. Malgré sa petite taille, l'histoire n'en est pas moins prenante et originale.
On s'attache rapidement au personnage d'Elric. Un personnage plutôt rêveur qui aborde les choses avec philosophie. L'auteur ne s'attarde plus sur les personnages que sur l'histoire, mais suffisament pour que l'on se fasse une idée du caractère de chacun.

Si le style d'écriture semble surprenant au premier abord, une fois plongé dans le livre, cela devient un détail secondaire. Et ce qui paraissait étrange, devient agréable et addictif.

Bref, un premier tome de qualité qui donne fortement envie de découvrir la suite et laisse à présager une série des plus palpitante.

 


52livr10 je dag10

Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Fantasy
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 19:45

Adekan T.1

  Nom du titre en V.O : Adekan

Nom du titre en V.F : Adekan

Auteur / illutrateur : Nao Tsukiji

Date de parution : mars 2012

Editions : Ototo

Nombre de tomes parus : 1 (VF) / 5 (VO)

 

 

Ma note : love

 

 

 

Résumé

Shirô, un fabricant de parapluie et ancien maître d'arme de l'ombre, rencontre Kôjirô, un lieutenant de police au sang chaud et amoureux de justice, dans un univers fantastique où l'extraordinaire surpasse bien souvent la raison. Ils se retrouvent tous les deux confrontés à une série d'incidents rocambolesques et paranormaux dans les bas-quartiers de leur ville...


Mon avis

Je suis tombée sur ce manga par le plus grand des hasard. A vrai dire, ce sont surtout les graphismes qui ont attirés mon regard. Et portée par la curiosité après avoir lu un extrait, je me suis laissée convainque de l'acheter. Et cela à été un très bon choix !

Je l'avoue, je n'y connais absolument rien en ce qui concerne l'histoire du Japon. Les différentes périodes et dynasties, pour moi, c'est du charabia. Du coup, je peux difficilement placer l'histoire à une époque définie. Mais je dirais qu'elle doit se situer vers le début du siècle. Si Shiro est toujours vêtu d'un costume traditionnel, Köjiro, quant à lui, porte un uniforme de police occidental, completé par une arme à feu, alors que Shiro lui préfère se battre avec son sabre.

Je me suis beaucoup attachée aux personnages. Shiro est un jeune homme androgyne et paresseux. Kôjiro lui, est doté d'un grand sens de la justice et faire régner l'ordre est pour lui primordial. Son grand coeur le pousse à prendre Shiro sous son aile et il n'hésite pas à lui faire la morale sur son indécence. Ce qui, nous donne parfois des scènes vraiment caucasses et à la limite du shonen-ai ! Les adeptes du genre seront ravies !

Côté illustration, je suis tombée amoureuse des graphismes où l'esthétisme se mèle à une pointe de sensualité. Les personnages sont magnifiquement bien dessinés. Les hommes sont beaux et représentés pour la plupart avec des traits androgynes. Mais le tout est dessiné avec un réalisme touchant.
Autant les personnages que les décors sont travaillés avec une minutie et une précision hors du commun. Du coup, les dessins sont hyper chargés et chaque case contient un nombre de détails impressionnant. Si cela peut en déranger certains, pour ma part, j'adhère complètement.

Dans ce premier tome, nous suivons les personnages sur quatre enquêtes. Si au départ l'intrigue semble se faire attendre, par la suite, des éléments nous sont dévoilés petit à petit et très vite, l'histoire devient carrément addictive. Ajoutez l'action et une pointe de fantastique et cela nous donne un premier tome d'une série vraiment très prometteuse.

Vous l'aurez compris, ce premier tome est vraiment une excellente découverte et un coup de coeur pour moi. Je ne m'attendais vraiment pas à quelque chose comme ça et j'en suis d'autant plus agréablement surprise. Il ne me tarde qu'une chose, c'est me proccurer le second tome !

 

Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas Seinen
commenter cet article