Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 06:23

Wolf guy T.1 

 

 Nom du titre en V.O : ウルフガイ

Nom du titre en V.F : Wolf guy

Auteur : Yoshiaki Tabata

Date de parution : 2010

Editions : Tonkam

 

 

 Ma note : love

 

 

 

Résumé

Mademoiselle Aoshika est une jeune professeur dans un lycée à problèmes. Alors qu'elle rentre chez elle après une nuit bien arrosée, elle croise Akira, un lycéen poursuivit par des voyous. Pourtant, malgré la situation alarmante, il semble étrangement calme... et pour cause, Akira est en fait un loup-garou !


Mon avis

J'ai découvert ce manga lors de sa sortie en France. C'est les graphismes plus que l'histoire qui m'avaient intrigués. Et après lecture du premier tome, je dois dire que j'ai été conquise, à la fois par les dessins, mais aussi par l'histoire.

Akira Inugami est un adolescent nouvellement arrivé dans un lycée dont le taux de délinquant est plutôt élevé . Dès le premier jour, il est prit en grippe par les voyous de sa classe. Mais Inugami n'est pas un garçon ordinaire. La veille au soir, après une rencontre fortuite avec une jeune femme qui, il l'apprendra plus tard, s'avère être son professeur principal, il se fait agresser par une bande de voyous. Quelle n'est pas la surprise de mademoiselle Aoshika, lorsqu'elle le voit arriver au lycée le lendemain, alors qu'en toute logique, il aurait du être mort...

Akira Inugami est, à premier abord, un garçon inquiétant. Tout dans son allure le désigne comme un garçon à problèmes. Solitaire et misanthrope, il n'aime pas les humains et ils le lui rendent bien. Il émane de lui, quelque chose de sauvage et d'arrogant, et le petit sourire supérieur qu'il aborde constament à le don de déstabiliser. Même dans les pires situations, il ne se défait pas de son petit rictus moqueur, ni de son calme.
C'est un personnage qui met mal à l'aise, mais en même temps, on ne peut qu'être fasciné. Il n'a peur de rien et ne craint pas de le montrer, ce qui lui vaut des ennuis à répétition.
Sombre et mystérieux, c'est un personnage dont on ne sait strictement rien, si ce n'est qu'il dissimule une nature sauvage, puisqu'en réalité, il est un loup-garou.

L'histoire est vraiment très bien menée et l'action est présente de la première à la dernière page. Il n'y a pas un seul moment de blanc et l'on n'a pas le temps de s'ennuyer. De plus, comme je le disais plus haut, les graphismes sont vraiment très bien réalisés. Un petit repproche cependant, ce serait la complexité de certains détails. Parfois, l'auteur insiste tellement sur son dessins, que les traits en deviennent presque brouillon et au final, il devient difficile de cerner ce qu'a voulu illustrer l'auteur.
Les cases sont très noires, très sombre et très agressif, presque inquiétantes, à l'image de l'ambiance du manga et de l'aura que dégage le personnage d'Inugami. Ce qui est intéressant, c'est de voir la façon dont l'auteur à dessiné ses personnages. Comme s'il avait ajusté ses coups de crayons à la personnalité de ses protagonistes. Par exemple, Inugami, personnage fier et arrogant à les traits droits, bien définis et le regard dur. Haguro, le chef de bande cruel et glacial sera plutôt dessiné avec des traits agressifs, brouillons. Et ainsi de suite pour les autres personnages.

Avec ce manga, l'image du loup-garou est abordé d'une façon très différente. On est loin des loups-garous apprivoisés et énamourés que l'on peut voir un peu partout en ce moment. Et c'est ce que j'ai apprécié. On est véritablement dans un manga seinen, donc destiné majoritairement à un public masculin adulte où tout du moins, adolescent.

Avec Wolf guy l'auteur plonge ses lecteurs dans un univers sombre, celui de la nuit et des guerres de clans, en un récit halletant. Un manga violent et bourré d'action à ne pas mettre entre toutes les mains. C'est un manga pour public avertis. Certaines scènes sont vraiment très violentes et peuvent choquer la sensibilité des plus jeunes. Vous voilà prévenus.
Un premier tome qui annonce une suite des plus prometteuses ! Pour les autres, fans de surnaturel, de baston et de loup-garou, ce manga est fait pour vous !
.

 52livr10 Abécédaire du mangaphile

Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas Seinen
commenter cet article
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 13:56

Taitei no ken T.1

 Nom du titre en V.O : Taitei no ken

 Nom du titre en V.F : Taitei no ken

Auteur : Baku Yumemakura

Date de parution : 2009

Edition : Glénat

 

 

Ma note : notation etoiles 4 

 

 

 

Résumé

Yorozu Genkurou, guerrier errant, possède une épée immense qui le rend redoutable à ses ennemis. Alors qu'il traverse une forêt sombre, il aperçoit soudain la chute de ce qui ressemble bien à un vaisseau spatial. Depuis il n'a de cesse d'être attaqué par d'étranges ninjas et combattants ambitieux. En effet, il se rendra vite compte que ses assaillants ne sont autres que des aliens débarqués sur Terre pour retrouver 3 artefacts fabriqués en Orichalque, une matière extraterrestre aux puissantes vertus mystiques. Et l'un des artefacts est l'épée qu'il porte. La chasse commence.


Mon avis

Un étrange guerrier portant une lourde épée vient en aide à une jeune fille enlevée par des brigands. Dans la forêt, il aperçoit alors une étrange lumière dans le ciel qui attire son attention. Un peu plus loin, d'autres personnes sont également témoins de cet étrange phénomène. Quelle est cette lumière insolite ? Tout semble laisser croire l'apparition d'un étrange vaisseau spacial.

L'histoire débute sans préavis. Dès les premières pages, le lecteur se retrouve projeté dans un univers sombre où la seule loi qui semble régner est celle de la violence. L'auteur ne s'embarrasse pas à nous présenter son univers. C'est sur le tas que l'on découvre l'histoire et du coup, c'est un peu confus pour le lecteur qui débarque dans un lieu et un endroit totalement inconnu et fait la connaissance de personnages tout aussi inconnus et inquiétant.
Cela met directement dans l'ambiance avec des personnages brutaux, violents et cruels. La violence est présente tout au long du manga, entre combats de ninjas, la présence de guerriers et le sang qui coule à flot du début à la fin.
Attention, ceci n'est vraiment pas un manga à mettre entre toutes les mains ! Réservés aux adultes uniquement car certaines scènes sont vraiment très violentes, voire même gores.

Petit détail intriguant, c'est la quasi absence de dialogue. En effet, y a très peu de paroles échangées et les descriptions explicatives de la situation comme on trouve habituellement dans les mangas sont elles, carrément inexistantes, d'où mon impression d'être projetée dans l'histoire sans la moindre information. Certaines pages sont même complètement vide de dialogue. Mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, cela n'est guère dérangeant, car ce que l'auteur n'écrit pas, il le fait passer dans son dessin. Les actions, les détails, les personnages, tout est suffisament bien dessiné et précis pour que le lecteur se fasse une idée précise de l'action.

Et puisque l'on en est à parler du dessin, autant continuer dans la lancée. Comme dit plus tôt, le graphisme est sombre et très détaillé. Les traits des personnages sont très bien dessinés et si les hommes ont l'air d'avoir été taillés à la hache, les visages féminins eux, sont d'une délicatesse incroyable.
Les détails, que ce soit des décors ou des personnages, sont de toute finesse. Le noir est la couleur dominante et prime tout au long du manga et offre un dessin très fourni, renforçant l'impression de ténèbres et d'inquiétude du lecteur.

Pour ce qui est du contexte, difficile de se faire une idée avec le peu d'informations fournies dans ce premier tome. Cependant, tout laisse à supposer un mélange entre science fiction et une ère un peu plus reculée lorsque l'on prête attention aux vêtements des personnages. A confirmer ou non, on le saura par la suite.

Un premier tome intriguant qui nous laisse sur notre faim et nous donne envie de découvrir la suite. Une bonne intrigue, de l'action et du sang, voilà ce qui résume à peu près ce premier volume de Taitei no ken. Pour les amateurs du genre, vous devriez y trouver votre compte.

 

 52livr10 Abécédaire du mangaphile

Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas Seinen
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 13:36

Adekan-T.2.jpg

Nom du titre en V.O : Adekan

Nom du titre en V.F : Adekan

Auteur : Nao Tsukiji

Date de parution : 2012

Editions : Soleil Manga

 

 

Ma note : love

 

 

Résumé

Shirô, un fabricant de parapluie et ancien maître d'arme de l'ombre, rencontre Kôjirô, un lieutenant de police au sang chaud et amoureux de justice, dans un univers fantastique où l'extraordinaire surpasse bien souvent la raison. Ils se retrouvent tous les deux confrontés à une série d'incidents rocambolesques et paranormaux dans les bas-quartiers de leur ville...


Mon avis

J'ai eu grand plaisir à retrouver mes deux petits chouchous dans ce second tome, j'ai nommé Shirô et Kôjirô ! Que voulez-vous, ils sont vraiment trop attachant ! Surtout Shirô en fait ! Il me fait craquer !! Moi je vous le dis, l'attente jusqu'à la sortie du tome trois va être bien longue...

Comme pour le premier volume, ce second volet met en scène plusieurs petites histoires sans liens entre elles, mais chacune relate une enquête différente. Dans chacune d'entre elles, Shirô et Kôjirô s'associent, consciemment ou non pour chacun des protagonistes, pour élucider une nouvelle affaire. Si les enquêtes n'ont rien à voir les unes avec les autres, c'est cependant la relation entre Shirô et Kôjirô qui sert de fil rouge à l'histoire générale du manga.
De part leur personnalité complèment distinctes et opposées, le duo Shirô/Kôjirô se complète parfaitement et lorsque leur caractère aussi buté l'un que l'autre se rencontre, cela donne naissance à des scènes plutôt hilarantes ! J'aime particulièrement la tête du fier et puritain Kôjirô quand il tombe nez à nez avec un Shirô aux trois quart dénudé ! Tout simplement à mourir de rire ! Et pour les fans de yaoi, les scènes aux dialogues à double sens laissent une trèèès grande place à l'imagination !!

Lentement, les personnages apprennent à se connaître et à se faire confiance. Si nous connaissons Kôjirô pour son sens de la justice et de la droiture, Shirô quant à lui, reste un personnage très mystérieux qui semble avoir une personnalité assez confuse. Tout ce que nous savons de lui, c'est que derrière ses airs naïf et innocent, se cache un passé relativement sombre.
C'est ce que j'apprécie chez ce personnage, la complexité de sa personnalité. Un personnage à deux facettes, artisan fabricant de parapluie d'un côté, combattant hors-pair de l'autre.

Niveau histoire et graphisme, je dois dire que j'adhère toujours autant, si ce n'est plus que lors de ma lecture du tome précédent. Les enquêtes gardent cette touche de fantastique que j'ai tant apprécié dans le premier tome tout en restant à la fois vraisemblables et cohérentes. Quant au graphisme, c'est à mon sens le sommet de la perfection. Si certains peuvent trouver les pages trop chargées, moi je trouve ça juste magnifique. L'auteur nous offre des personnages plus vrais que nature tout en cultivant une certaine androgynie pour ses personnages principaux. Il n'y à qu'à regarder Shirô pour comprendre. Grand et élancé, presque trop mince, un corps fin et délicat, voici les caractéristiques de la majorité des personnages de ce manga.
L'auteur semble également mettre un point d'honneur sur les expressions des visages. Jamais encore dans un manga je n'avais vu d'expressions faciales aussi détaillées et travaillées. La folie, la tristesse, la haine, la colère, la surprise, autant d'expressions que l'auteur rend avec un savoir faire et un réalisme frisant la photographie.
Les décors quant à eux, sont tout simplement sublimes. Détaillés à outrance, complexes et recherchés. Certains diraient que "le détail tue le détail" et j'avoue que cela s'avère exact sur certaines planches. Mais sur les neuf dixièmes du manga c'est juste parfait !

Si j'ai été envoûtée par le premier tome, je suis définitivement conquise par ce second volume. Une série que je recommande vivement et dont il me tarde de lire la suite !!

 

 

Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas Seinen
commenter cet article
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 13:21

Vassalord-T.1.jpg

Nom du titre en V.O : Vassalord

Nom du titre en V.F : Vassalord

Auteur : Nanae Chrono

Date de parution : 2012

Editions : Soleil Manga

 

 

Ma note : notation etoiles 5

 

 

Résumé

Devenu un cyborg-vampire au service du vatican, Charles J. Chrishunds vit une étrange relation avec Johnny, un vampire play-boy n'acceptant aucune autorité. Cherchant à mettre fin aux exactions meurtrières de leurs congénères, ils les affrontent à travers le monde. Mais de nombreuses questions les entourent et la complexité de leur relation les entraîne souvent dans une confrontation qui finit inévitablement dans le sang...


Mon avis

Comme pour Adekan et Ilegenes, c'est par pur hasard que j'ai découvert ce manga. Du coup, je me suis laissée tentée et encore une fois, je n'ai pas été déçue.

Dès ce premier tome, l'histoire s'avère être relativement complexe. L'auteur plante ses personnages, Charles J. Chrishunds dit "Cherry", un vampire cybord au service du Vatican, dont la mission est d'éliminer la menace vampire. Néanmoins, le cyborg semble entretenir une relation particulière, avec Johnny, un vampire excentrique.

J'avoue ne pas avoir tout compris à l'histoire qui démarre sur les chapeaux de roue et nous plonge dans l'action dès les premières pages. Avec Vassalord, l'auteur nous offre un manga destiné à un public adulte. Pas tant en raison de l'histoire en elle-même, mais plutôt de la violence de certaines illustrations.

J'ai beaucoup apprécié la relation entre Charles et Johnny et les sous-entendus à connotation érotiques que laisse souvent échapper Johnny à l'attention de Charles. Certaines réflexions sont tout simplement à mourir de rire. Mais en dehors des paroles, les deux personnages ont entre eux un comportement et des gestes parfois tendres qui peuvent prêter à confusion sur la nature de leur véritable relation. Il me tarde de lire la suite pour avoir plus amples détails sur ce point qui attise ma curiosité !

Un premier tome d'une série qui s'annonce prometteuse et dont je lirais la suite avec grand plaisir.
Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas Seinen
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 19:45

Adekan T.1

  Nom du titre en V.O : Adekan

Nom du titre en V.F : Adekan

Auteur / illutrateur : Nao Tsukiji

Date de parution : mars 2012

Editions : Ototo

Nombre de tomes parus : 1 (VF) / 5 (VO)

 

 

Ma note : love

 

 

 

Résumé

Shirô, un fabricant de parapluie et ancien maître d'arme de l'ombre, rencontre Kôjirô, un lieutenant de police au sang chaud et amoureux de justice, dans un univers fantastique où l'extraordinaire surpasse bien souvent la raison. Ils se retrouvent tous les deux confrontés à une série d'incidents rocambolesques et paranormaux dans les bas-quartiers de leur ville...


Mon avis

Je suis tombée sur ce manga par le plus grand des hasard. A vrai dire, ce sont surtout les graphismes qui ont attirés mon regard. Et portée par la curiosité après avoir lu un extrait, je me suis laissée convainque de l'acheter. Et cela à été un très bon choix !

Je l'avoue, je n'y connais absolument rien en ce qui concerne l'histoire du Japon. Les différentes périodes et dynasties, pour moi, c'est du charabia. Du coup, je peux difficilement placer l'histoire à une époque définie. Mais je dirais qu'elle doit se situer vers le début du siècle. Si Shiro est toujours vêtu d'un costume traditionnel, Köjiro, quant à lui, porte un uniforme de police occidental, completé par une arme à feu, alors que Shiro lui préfère se battre avec son sabre.

Je me suis beaucoup attachée aux personnages. Shiro est un jeune homme androgyne et paresseux. Kôjiro lui, est doté d'un grand sens de la justice et faire régner l'ordre est pour lui primordial. Son grand coeur le pousse à prendre Shiro sous son aile et il n'hésite pas à lui faire la morale sur son indécence. Ce qui, nous donne parfois des scènes vraiment caucasses et à la limite du shonen-ai ! Les adeptes du genre seront ravies !

Côté illustration, je suis tombée amoureuse des graphismes où l'esthétisme se mèle à une pointe de sensualité. Les personnages sont magnifiquement bien dessinés. Les hommes sont beaux et représentés pour la plupart avec des traits androgynes. Mais le tout est dessiné avec un réalisme touchant.
Autant les personnages que les décors sont travaillés avec une minutie et une précision hors du commun. Du coup, les dessins sont hyper chargés et chaque case contient un nombre de détails impressionnant. Si cela peut en déranger certains, pour ma part, j'adhère complètement.

Dans ce premier tome, nous suivons les personnages sur quatre enquêtes. Si au départ l'intrigue semble se faire attendre, par la suite, des éléments nous sont dévoilés petit à petit et très vite, l'histoire devient carrément addictive. Ajoutez l'action et une pointe de fantastique et cela nous donne un premier tome d'une série vraiment très prometteuse.

Vous l'aurez compris, ce premier tome est vraiment une excellente découverte et un coup de coeur pour moi. Je ne m'attendais vraiment pas à quelque chose comme ça et j'en suis d'autant plus agréablement surprise. Il ne me tarde qu'une chose, c'est me proccurer le second tome !

 

Repost 0
Fantasyae Fantasyae - dans Mangas Seinen
commenter cet article